Avis aux membres

11 décembre 2021


La FPPE-CSQ signe la convention collective des centres de services scolaires francophones

Montréal, le 9 décembre 2021. – La Fédération des professionnelles et professionnels de l’éducation du Québec (FPPE-CSQ) et la Centrale des syndicats du Québec ont signé hier, à Québec, les textes finaux du nouveau contrat de travail 2020-2023 des quelque 8 000 professionnelles et professionnels de centres de services scolaires francophones qu’elles représentent.

Cette signature met fin à des négociations qui auront duré près de deux ans.

« Les avancées obtenues lors de cette négociation, notamment sur le plan salarial et en bonification du perfectionnement et du régime d’assurance, ont été rendues possibles par la mobilisation historique des professionnelles et professionnels partout au Québec. Cependant, les professionnelles et professionnels nous ont clairement fait savoir qu’il reste beaucoup de chemin à faire alors que les problèmes d’attraction et de rétention du personnel professionnel se multiplient dans les milieux. C’est avec détermination que nous amorçons la négociation qui se dessine », fait savoir Jacques Landry, président de la FPPE-CSQ.

Pour sa part, le président de la CSQ, Éric Gingras, soutient que « cette entente est un pas en avant pour l’éducation, mais il reste beaucoup à faire. Nous nous préparons pour une autre ronde de négociations et nous aurons besoin que le gouvernement nous assure de sa volonté de continuer à améliorer le réseau et nos conditions de travail ».

Versements à venir

Rappelons que les augmentations salariales négociées par la CSQ permettent à toutes les professionnelles et à tous les professionnels du Québec de bénéficier d’augmentations salariales de 6 % sur 3 ans. Les professionnelles et professionnels aux premiers échelons bénéficieront de 1 % supplémentaire.

Avec la signature survenue hier, les professionnelles et professionnels peuvent s’attendre au versement de deux montants forfaitaires de 602,68 dollars en janvier 2022.

S’ajoutera, dans les 60 jours suivant la signature, le versement des augmentations salariales rétroactives au 1er avril 2020.

Les professionnelles et professionnels peuvent d’ailleurs prendre connaissance de leur nouveau salaire en consultant l’outil préparé par la CSQ à l’adresse https://negociation.lacsq.org/calculateur/.

Gains de la FPPE-CSQ

 Parmi les principaux éléments de la nouvelle convention collective 2020‑2023, on peut notamment trouver, en plus des majorations salariales :

  • la bonification de 2 % au dernier échelon pour les 8 corps d’emplois pour qui la scolarité de 2eou 3e cycle est exigée dans le Plan de classification;
  • l’augmentation du budget de perfectionnement;
  • une prime d’attraction et de rétention pour certains psychologues;
  • la bonification de la rémunération des conseillères et conseillers pédagogiques et des orthopédagogues;
  • l’augmentation de la majoration du traitement des remplaçantes et remplaçants et des surnuméraires de moins de 6 mois.

Les professionnelles et professionnels peuvent prendre connaissance des changements apportés à la convention collective en consultant la Passerelle Négo au https://www.fppe.ca/wp-content/uploads/2021/11/Passerelle_Nego8_V1.pdf.

En route vers la signature de la convention collective des milieux anglophones

Les textes finaux de la convention collective 2020-2023 des professionnelles et professionnels de commissions scolaires anglophones seront signés le 22 décembre prochain.

Les négociations du Nord s’éternisent

La FPPE-CSQ saisit la présente occasion pour déplorer que les négociations pour les professionnelles et professionnels du Nord du Québec s’éternisent également par manque de volonté gouvernementale.

« Les besoins, dans les communautés et dans les écoles cries et inuites, sont criants. Dans cette optique, les délais déraisonnables entourant les négociations du Nord doivent être dénoncés puisque ce sont les élèves et le personnel qui en font les frais », a conclu Jacques Landry.

Voir le communiqué sur le site de la FPPE

Le syndicat en bref

photo

Notre mission

En quoi consiste notre rôle? Il y a la défense des membres, entre autres.

photo

Nos membres

Les professionnelles de l’éducation du Bas-Saint-Laurent. Qui sont-ils?

photo

Le contrat de travail

Quels sont vos droits et vos responsabilités en vertu du contrat collectif de travail?

photo

Actualités

Pour tout savoir de ce qui se passe dans notre organisation syndicale, par ici...

photo

Nos dossiers

Vous avez besoin d’information en lien avec les droits parentaux, la retraite, les assurances ?

Notre structure et les représentants

Notre syndicat représente les membres de deux centre de services scolaires, sa structure est donc conçue pour veiller à ce que des membres de chacune de ces organisations puissent jouer un rôle de proximité auprès des membres. Le conseil d’administration est composé des représentants de l’exécutif et des représentants d’unités

Instance exécutive

Les membres de l’exécutif voit à la mise en œuvre des actions du syndicat selon les responsabilités de chacun. Ils ont en outre un rôle politique auprès des centres de services scolaires.

Diane Bélanger
Psychoéducatrice
Présidente

Sylvie Codère
Psychologue
Vice-présidente
Julie St-Georges
Psychoéducatrice
VP aux communications
Gaétan Côté
Conseiller d'orientation
VP aux affaires financières


Les unités

Les membres travaillant dans chaque centre de services scolaire font partie d’une unité indépendante qui voit à la représentation des membres auprès de employeur. Il y a donc deux unités dans notre organisation, l’unité des Monts-et-Marées et l’unité des Phares. C’est techniquement à leurs représentants d’unité que les membres doivent s’adresser lorsqu’ils estiment avoir un problème ou lorsqu’ils ont des questions.

Sophie Blais-Michaud
Psychologue
VP à l'unité des Phares
Marie-Andrée Guay-Racine
Agent de réadaptation
Déléguée adj. des Phares
Geneviève Lévesque
Orthopédagogue
Déléguée adj. des Phares

Anick Fortin
Conseillère pédagogique
VP à l'unité Monts-et-Marées
France-Annie Lavoie
Conseiller en rééducation
Déléguée adj. Monts-et-Marées
Julie Dumont
Conseillère d'orientation
Délégué(e) adj. Monts-et-Marées

Capsules des droits et responsabilités d’un syndiqué

À quel moment les conditions d’une nouvelle convention collective entrent-elles en vigueur?

Les clauses « normatives » d’une convention collective, soit l’ensemble des conditions de travail, s’appliquent au moment de la signature de l’entente. Pour ce qui est du salaire, il est rétroactif à la date de début de la convention collective.

Quels sont mes droits lors d’un déménagement?

La convention prévoit un jour de congé pour le changement de domicile et ce une fois par année civile, le jour du déménagement. Les clauses 7-4.00 et suivantes précises ces droits et plusieurs autres (décès dans la famille, mariage, ordination…).

Que doit inclure mon contrat d’embauche?

Il n’est pas automatique pour un professionnel de devoir signer un contrat. Selon le statut d’engagement, la Commission scolaire aura ou non l’obligation de produire un contrat. Pour les surnuméraires et les remplaçant, la CS peut procéder par lettre d’engagement et devra inclure sensiblement les mêmes informations. Consultez la convention aux articles 5-3.04 pour en savoir plus.

Peut-on me refuser un avancement d’échelon?

La clause 6-10.00 de la convention collective prévoit qu’un professionnel a droit à un changement d’échelon à tout les 6 mois pour les 8 premiers échelons et une fois l’an pour les 10 échelons subséquents. Si vous croyez que cette clause n’a pas été respectée, faites vos vérifications et communiquez avec vos représentants d’unité à la page contact du site.

Coordonnées

150 rue Émile-Labbé
Amqui, Québec
G5J 1J4

(418) 629-0522

Affiliations

Nous joindre